Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 17:47

        PRODUCTIVITE ET NIVEAU DE VIE.

                                                                        par H.BORENTAIN

 

      Le travail permet au travailleur de s'approprier et d'utiliser,grâce à son intelligence,les forces et les richesses naturelles existantes pour élaborer la marchandise.

     Il y a plus-value si la masse des marchandises élaborées est supérieure à la masse des marchandises nécessaires à la reproduction de la force de travail de la totalité des intervenants.

     La plus-value créée ne dépend pas de la quantité de travail mise en oeuvre. 

   L'agriculteur laboure le sol,et sème la graine.Il récolte le blé lorsqu'il est mûr.Il ne fabrique pas l'épi de blé,sous l'effet des variations climatiques dues à l'énergie solaire,et de la fonction chlorophylienne due aux radiations solaires,et du tropisme génétique,la graine puise dans le sol les sels minéraux et organiques nécessaires à sa croissance.

     Au 17éme siecle,un paysan pouvait cultiver 5 hectares de terre,et son travail lui permettait de faire vivre sa famille.De nos jours,ce même cultivateur peut labourer 150 hectares.Grâce à la mécanisation du matériel agricole,il peut s'approprier et utiliser les forces et les richesses naturelles existantes sur une surface 30 fois supérieure.

     Et nous n'en sommes encore qu'au tout début de la robotisation et de l'informatisation de la production agricole.Des installations agricoles fonctionnent déja avec des engins informatisés dirigés par satellite à partir de centrales de guidage situées à plusieurs kilometres des zônes exploitées par une poignée d'informatitiens,réduisant ainsi l'intervention humaine au strict minimum.

     Et que dire de l'industrie.En 30 ans,le temps nécessaire pour élaborer une auyomobile est passé de 1 mois à quelques dizaines d'heures;l'industrie agro-alimentaire pond automatiquement des milliers de boites de biscuits ou de bouteilles de Coca,et l'industrie pharmaceutique élabore les médicaments sans intervention humaine qui polluerait les produits;quant à l'industrie du HIGH-TECH,elle produit des téléviseurs à écran plat et des  ordinateurs dont la perfection dépasse les capacités de la main humaine.Les capacités prodigieuses des ordinateurs qui envoient des capsules sur MARS n'ont pas encore été utilisées à plein par l'industrie.

      Nous sommes entrés dans un monde où l'utilisation des forces et des richesses naturelles est en train de se faire sans intervention humaine.A ce stade,l'évolution de nos sociétés peut se faire selon deux systèmes:

     A- LE FEODALISME POST-INDUSTRIEL.

     Dans ce système,une petite partie de la population possède la totalité des terres agricoles et des moyens de production,et utilise les forces et les richesses naturelles pour élaborer les marchandises nécésaires à sa consommation.Le reste de la population ne peut même pas vendre la seule richesse dont elle dispose,SON TRAVAIL,désormais inutile,et vit misérablement des marchandises que la classe possédante veut bien lui concéder.

     B- L'APPROPRIATION COLLECTIVE DES MOYENS DE PRODUCTION.

     Par le jeu de la démocratie,ou par la révolution,l'ensemble de la population s'approprie les terres agricoles et les moyens de production,et oriente la production à la satisfaction de ses besoins-Une même quantité de richesses naturelles peut être utilisée pour fabriquer une ROLLS-ROYCE ou 50 CLIOS-.Dans ce système,l'ensemble de la population dont les besoins en nourriture,et en produits manufacturés sont satisfaits,peut alors se consacrer aux loisirs de son choix! Arts,Culture,Tourisme,Sport,Gastronomie......

    Débarrassés de la necessité de gagner notre pain à la sueur de notre front,nous entrerons alors dans l'ère quaternaire de notre développement,L'ERE LOISIRIELLE,en route vers LE JARDIN D'EDEN,en route vers le retour AU PARADIS PERDU.

                                                                           .H.B.        12.2012 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by h.borentain. - dans economie
commenter cet article

commentaires