Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2008 2 29 /04 /avril /2008 16:55

PARADOXES ET REALITES ECONOMIQUES.

5- LA RESURECTION.. l’etat des lieux
                                        par H.Borentain 

     Nous sommes assis dans un bateau en train de faire naufrage.Par nécéssité,ou pour réaliser leurs ambitions,les plus sensés,les plus aptes,ou les plus vaillants quittent le navire,ou l’ont déjà quitté.Il ne restera bientôt plus à bord,que les veillards et les rapaces venus d’ailleurs pour se partager les vestiges de la splendeur passée.

     Les premiers vers d’un poëme de José Maria de Hérédia me trottent par la tête

     « Comme un vol de gerfauts,hors du charnier natal,

     Fatigués de trainer leur misère hautaine,

     De Palos ,de Moguier,routiers et capitaines

     Partaient ivres d’un rève inconnu et brutal. »

 

     Rester ou partir?.Pour ceux qui restent,s’ils échappent au naufrage,ils continueront leur voyage dans un bateau entièrement reconditionné ( thèse,antithèse,synthèse),qui tiendra l’eau,si les thèses exposées dans la première partie de cet article,et dans LE DECLIN ECONOMIQUE,auront été correctement intégrées.

     Pour déterminer la nature des déséquilibres qui affecent notre économie,nous devons énoncer les principes qui structurent la situation économique de notre pays,afin d’y inserer les mesures qui doivent prises,de les adapter pour qu’elles puissent s’y inserer,ou faire évoluer ces structures.

     LIMITES DE L’ETUDE.

 

 

     Tout déséquilibre implique au moins deux partis,il avantage l’un d’eux ,et désavantage l’autre.Si le prix du blé augmente,le paysan en tire profit au détriment du cnsommateur.La balance commerciale de la France avec la Chine,est déficitaire pour la France,mais excedentaire pour la Chine.

     Nous limiterons donc notre étude au cas de notre pays,la France.

     STRUCTURES DE LA SITUATION.

     MONNAIE.

     La France fait partie du groupe de pays qui ont adopté une monnaie commune,l’EURO.De ce fait,les déséquilibres dus à la distortion des taux de changes,ne peuvent plus être maîtrisés par une décision prise par les seules autorités françaises.En adhérant à l’EURO,la France a renoncé à son indépendance monétaire,en particulier,elle subit le « cours de l’EURO » sans pouvoir intervenir.

     LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES ET DES MARCHANDISES.

     L’économie concerne la Production et la Consommation,la monnaie est le véhicule qui met en rapport ces deux fonctions (Loi de SAY).La banalisation à l’extrème de la monnaie résulte de la division du travail.

     Si les marchandises matérielles peuvent être parfaitement contrôlées,il n’en va pas de même des marchandises virtuelles ou immatérielles,et un flou total subsiste quant à la définition effective de la marchandise.

     Nous insisterons ici sur les points suivants:

     - Toute activité humaine aboutit à l’élaboration d’une marchandise.

     -L’économie moderne dissocie la production de sa rétribution,la monnaie,et la capacité de consommation,la monnaie,de la consommation,mais tout mouvement de monnaie implique une consommation ou une production,(les purs mouvements de monnaie relèvent de la spéculation et n’entrent pas dans cette étude)

     En entrant dans l‘union européenne,notre pays a perdu la maîtrise de ses frontières avec les autres pays de l’Union.

     SITUATION ACTUELLE.

     Indépendamment de son système économique,une économie équilibrée consomme sa production ( Loi de Say ).

     La dialèctique historique montre que l’évolution industrielle aboutit à une économie de type Fordien.

     LES DESEQUILIBRES ECONOMIQUES.

     A) Le déséquilibre Hirshien.

     Le déséquilibre Hirshien a été entièrement analysée dans la série d’articles « LE DECLIN ECONOMIQUE ».La solution théorique se résume en deux concepts:

     - La MARCHANDISATION GENERALISEE.

     - L’EQUILIBRE DES ECHANGES AVEC CHAQUE PAYS.

     B) Le déséquilibre des matières premières;

     La matière première est une marchandise particulière:

     La matière première brute,le minerai en place,le pétrole en place,la terre fertile,n’ont aucune valeur au sens industriel du terme,elle ne recèle aucun travail,elle est gratuite comme l’air ou le soleil.

     La matière première utilisée dans l’industrie,les matières agricoles,les métaux…ont déjà subi une première préparatioon,elles recèlent déjà une certaine quantité de travail,elles ont acquis une valeur industrielle.

     A la différence des marchandises industrielles,la valeur des matières premières se compose d’une partie inerte,le loyer de la terre,les royalties du pétrole,les droits d’exploiatation des minerais,qui s’assimilent aux PRIMES qui résultent de la pénurie ou des différences de conditions de production,et une partie résultant de leur élaboration.

     Nous distinguerons ,mes matières premières agricoles,produites en France,et les matières premières industrielles importées.

     Matières premières agricoles.

     Nous en avons suffisamment détaillé les effets dans la première partie de cet article.

     Matières premières industrielles.

     Aussi longtemps que les conditions et les taux de changes étaient favorables à la France,la « règle des coûts comparatifs » de Ricardo,permettait d’échanger les matières premières importées contre des produits manufacturés en France,et cela à des conditions encore favorables

     Maintenant que l’émancipation de ces pays a considérablement majoré les droits d’extraction,l’échange de matières premières contre des produits manufacturés revient à transférer gratuitement du travail effectué en France vers les pays propriétaires des matières premières,ou,ce qui est pire,des capacités d‘achat consommées hors de France.C’est un transfert de richesses industrielles.Nos travailleurs s’apauvrissent au profit des propriétaires de matières premières.

     Si le déquilibre dù aux travailleurs fluides,et celui dù à la hausse spéculative des matières premières,produisent les mêmes effets,à savoir,le chômage résultant de la surproduction par manque de capacités d’achat,et l’apauvrissement de nos travailleurs,ces deux causes doivent être envisagées de manière distinctes:

     -La marchandisation généralisée,et l’équilibre des échanges peut venir à bout du déséquilibre dù à la hausse des matières premières,alors que les besoins de notre industrie en matières premières industrielles,conditionnent son existence elle-même.

     -L’échange de matières premières PRIMEES,contre des produits manufacturés,équilibre comptablement les blances commerciales,mais effectue un transfert de richesses en appauvrissant les pays industriels en faveur des pays possesseurs des matières premières

     L’avidité de ces derniers ne s’éteindra plus du seul fait de l’augmentation démographique,et de la croissance de leurs besoins.Le mouvement ne connait pas de point d’équilibre,et ne s’arrêtera qu’avec l’anéantissement de nos richesses

                                                            H.B.

Partager cet article

Repost 0
Published by H. - dans economie
commenter cet article

commentaires