Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 19:41

PARADOXES ET REALITES ECONOMIQUES

2- U.S.A. UN COLOSSE QUI S’EFFONDRE.

                                                 Par H.Borentain

     Le Fordisme est le système économique des U.S.A, par exellence. Sa population consommait,jusqu’à la fin du dernier millénaire ,la quasi-totalité de sa production.

     A cette époque,de nombreux travailleurs, issus essentiellement des pays latino-américains et asiatiques,attirés par le cours très élevé du dollar,se sont introduits dans le pays,afin d’y travailler pour envoyer leur salaire dans leur pays d‘origine où son pouvoir d’achat y était infiniment plus élevé.

     Rappelons la philosophie du système économique Fordien:Les Travailleurs consomment les produits qu’ils élaborent.Le Salaire,contrevaleur monétairede leur Travaul leur permet de consommer,non seulement le Panier Familial paupériste,mais également la totalité des Marchandises produites .L’équilibre du système réside dans le fait que le Travailleur consomme effectivement sa production.

     La contrevaleur en marchandises, de leur Salaire,que les Travailleurs migrants (Tfl) ne consommaient pas,était encore,soit exportée,soit distribuée gratuitement dans des opérations humanitaires.L’equilibre économique ainsi maintenu,donnait des U.S.A. l’image d’un pays prospère solidement géré.

     Au tout début des années 2000,le contraste entre les U.S.A. et le reste du monde livré à la mondialisation était saisissant,la force du dollar et l’importance des salaires attiraient vers les U.S.A.,une masse de travailleurs migrants (Tfl),de plus en plus importante.A ce moment,la production considérable de l’industrie américaine dépassait déjà largement la capacité d’achat intérieure disponible,les exportations,et les opérations humanitaires.Un développement vigoureux du CREDIT A LA CONSOMMATION,largement financé par les pétrodollars,et la Chine, fournissait à la population les moyens d’absorber les surplus dont la surabondance était telle qu’elle maintenait,malgré tout,les prix dans une surprenante stabilité.

     L’arrivée d’un Républicain plus nationaliste,Gearges W Bush,à la Présidence des U.S.A.,devait rétablir l’équilibre de l’économie dont les déficits extérieurs devenaient inquiétants.

     Malheureusement,l’attentat du World Trade Center devait déplacer l’attention des autorités vers d’autres objectifs,et le déséquilibre de l’économie américaine s’est accentué avec l’essor rapide de l’économie des pays de l’Asie du Sud-Est.

     Avec l’arrivée massive des travailleurs Asiatiques et Latino-Américains qui viennent travailler aux U.S.A. avec ou sans la fameuse Green-Card,l’évasion monétaire devenait considérable

     Les marchandises en excès ne pouvaient plus être consommmées qu’à l’aide de CREDITS A LA CONSOMMATION croissants,refinancés auprès d’organismes financiers chinois;les banques américaines récupérant ainsi sous forme d’emprunt,les Salaires payés aux U.S.A. que les travailleurs migrants (Tfl) chinois ont expédié dans leur pays.

     Les travailleurs migrants participaient eux aussi à l’endettement général devenu exponentiel en consommant à crédit les marchandise importées d’Asie du Sud-Est

     La baisse du cours du Dollar,par son Flottement,considéré comme un régulateur automatique de l’équilibre socio-économique,en réduisant l’attractivité des U.S.A. a rapidement montré ses limites,et a provoqué une réaction brutale de la part de la Chine qui voyait fondre la valeur de la dette américaine exprimée en dollars,en même temps que l’apport de ses travailleurs émigrés mlgré ses efforts pour soutenir le Dollar.

     En resserant leur crédit aux banques américaines,les pays du Sud-Est Asiatique ont provoqué l’effondrement du Crédit à la Consommation et la crise des SUBPRIMES.

     Le retour à l’équilibre n’est pas réalisé.C’est le grand Challenge qui attend le futur Président des Etats-Unis.Rien n’est encore perdu,mais l’épreuve est redoutable,le Hirshisme contient la solution.

                                                                H.B.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by H. - dans economie
commenter cet article

commentaires