Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2008 3 16 /01 /janvier /2008 23:13


CONSOMMATION…CONSOMMATION

par H.Borentain.

 

Le DECLIN ECONOMIQUE a été écrit en Avril 2006 ,à une époque où l’économie française ,déjà déprimée,présentait une certaine intelligibilité dans son orientation.Depuis l’élèction présidentielle,la dérive de l’économie vers le paupérisme nécéssite la clarification de certains concepts dont nous avions fait l’impasse.

Une compréhention approfondie de la situation économique qui se développe actuellement,nous met dans l’obligation d’expliciter ces notions avant de les inclure dans un exposé plus complet.

Nous commençons par LA CONSOMMATION.

 

Consommer un produit,c’est le détruire.

On distingue: La consommation finale qui détruit le produit et sa valeur.Et la consommation métamorphosique qui transforme le produit et conserve sa valeur.

La consommation est réalisée dés lors que le produit est échangé contre sa valeur monétaire-- contre valeur de toutes les valeurs--,qui permet la reproduction de ses constituants:Force de travail,Matières premières,Usure des machines et des locaux.Elle peut être lente (voiture,logement…) ou rapide (repas,spectacle…)

Le repas de fête d’un capitaliste,est une consommation finale.La consommation des produits acquis à l’aide du salaire ,qui se transforment en Force de travail,est une consommation métamorphosique.

Dans une économie fordienne Le profit est utilisé pour effectuer une consommation finale ,pour réaliser une accumulation patrimoniale,pour effectuer la concentration d’un capital,à l’origine de l’amélioration de la productivité,et de la recherche de l’automatisation du travail.

Le salaire est entièrement consacré à la consommation des produits fabriqués par le travailleur.

La diminution du salaire diminue la consommation des marchandises produites,et l’importance du profit.

L’augmentation du salaire ,sans augmentation de la production ,diminue l’importance du profit,et entraîne une certaine stagnation économique par l’absence d’accumulation du capital

Avec augmentation de la production,elle entraîne l’augmentation du niveau de vie général.

Dans une économie paupériste,la plus-value est,elle aussi,utilisée pour effectuer une consommation finale,pour réaliser une accumulation patrimoniale,pour effectuer la concentration du capital.

Le salaire est consacré à la consommation du « panier familial ».La concentration du capital augmente la productivité du travail et la production.La plus-value s’accroît avec la richesse du capitaliste,alors que le niveau de vie du salarié stagne avec le maintien du contenu du « panier familial ».C’est la Fracture Sociale.

Comme nous l’expliquait notre formateur économique ,au début des années 50.

« Dans 10 ans,la production automobile aura doublé;c’est une donnée technique.Cela veut il dire qu’il y aura deux fois plus de propriétaires de voiture,ou bien que ceux qui ont déjà une voiture en auront deux?La réponse à cette question dépend d’un choix politique.

L’Histoire nous apprend que l’évolution d’une société dépend de la confrontation des intérêts des différents groupes sociaux qui la composent.Le progrès n’est pas inéluctable.

H.B.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by H. - dans economie
commenter cet article

commentaires